Coeur d'amour - Epagneul japonais - nain continental- Shih Tzu

épagneul japonais -nain continental- pour tout savoir sur nos merveilleuses race venez nous rejoindre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les belles histoires de Noël !

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les belles histoires de Noël !   Mer 7 Déc - 20:38

Légende des guirlandes du sapin de Noël :


La légende raconte qu'il y a très longtemps en Allemagne, une maman s'affairait à préparer les décorations de Noël; l'arbre était dressé, la maison nettoyée et les araignées chassées. Le soir, le calme et la sérénité revenus, les araignées revinrent et découvrirent le sapin, elles entreprirent aussitôt l'assaut de l'arbre, le recouvrant de leurs toiles grises et poussiéreuses.

Lors de l'arrivée du Père Noël pour la distribution des cadeaux, il fut ravi de découvrir les araignées heureuses et satisfaites de leur travail de décoration du sapin, mais il ne pu s'empêcher de penser à la tristesse de la mère qui allait retrouver son arbre décoré de toiles.




C'est pourquoi, pour satisfaire tout le monde le Père Noël transforma la décoration de fils grisâtres en fils d'or et d'argent. L'arbre de Noël se mit alors à scintiller et à briller de tous ses feux !


C'est pour cette raison que depuis, les décorations de nos sapins de Noël sont constituées de belles et brillantes guirlandes.


C'est aussi pour cette raison, que la légende dit qu'il faudrait toujours glisser, au milieu des branches de nos arbres de noël, de gentilles petites araignées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Mer 7 Déc - 20:43



La petite fille aux allumettes Conte d'Andersen

Il faisait effroyablement froid; il neigeait depuis le matin; il faisait déjà sombre; le soir approchait, le soir du dernier jour de l'année. Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait dans la rue: elle n'avait rien sur la tête, elle était pieds nus. Lorsqu'elle était sortie de chez elle le matin, elle avait eu de vieilles pantoufles beaucoup trop grandes pour elle. Aussi les perdit-elle lorsqu'elle eut à se sauver devant une file de voitures; les voitures passées, elle chercha après ses chaussures; un méchant gamin s'enfuyait emportant en riant l'une des pantoufles; l'autre avait été entièrement écrasée.

Voilà la malheureuse enfant n'ayant plus rien pour abriter ses pauvres petits petons. Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes: elle en tenait à la main un paquet. Mais, ce jour, la veille du nouvel an, tout le monde était affairé; par cet affreux temps, personne ne s'arrêtait pour considérer l'air suppliant de la petite qui faisait pitié. La journée finissait, et elle n'avait pas encore vendu un seul paquet d'allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traînait de rue en rue.

Des flocons de neige couvraient sa longue chevelure blonde. De toutes les fenêtres brillaient des lumières: de presque toutes les maisons sortait une délicieuse odeur, celle de l'oie, qu'on rôtissait pour le festin du soir: c'était la Saint-Sylvestre. Cela, oui, cela lui faisait arrêter ses pas errants.

Enfin, après avoir une dernière fois offert en vain son paquet d'allumettes, l'enfant aperçoit une encoignure entre deux maisons, dont l'une dépassait un peu l'autre. Harassée, elle s'y assied et s'y blottit, tirant à elle ses petits pieds: mais elle grelotte et frissonne encore plus qu'avant et cependant elle n'ose rentrer chez elle. Elle n'y rapporterait pas la plus petite monnaie, et son père la battrait.avait ses petites menottes toutes transies. «Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour réchauffer mes doigts? » C'est ce qu'elle fit. Quelle flamme merveilleuse c'était! Il sembla tout à coup à la petite fille qu'elle se trouvait devant un grand poêle en fonte, décoré d'ornements en cuivre. La petite allait étendre ses pieds pour les réchauffer, lorsque la petite flamme s'éteignit brusquement: le poêle disparut, et l'enfant restait là, tenant en main un petit morceau de bois à moitié brûlé.

Elle frotta une seconde allumette: la lueur se projetait sur la muraille qui devint transparente. Derrière, la table était mise: elle était couverte d'une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine. Au milieu, s'étalait une magnifique oie rôtie, entourée de compote de pommes: et voilà que la bête se met en mouvement et, avec un couteau et une fourchette fixés dans sa poitrine, vient se présenter devant la pauvre petite. Et puis plus rien: la flamme s'éteint.


L'enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d'un arbre de Noël, splendide. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs: de tous côtés, pendait une foule de merveilles. La petite étendit la main pour saisir la moins belle: l'allumette s'éteint. L'arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles: il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une traînée de feu.

«Voilà quelqu'un qui va mourir » se dit la petite. Sa vieille grand-mère, le seul être qui l'avait aimée et chérie, et qui était morte il n'y avait pas longtemps, lui avait dit que lorsqu'on voit une étoile qui file, d'un autre côté une âme monte vers le paradis. Elle frotta encore une allumette: une grande clarté se répandit et, devant l'enfant, se tenait la vieille grand-mère.

- Grand-mère, s'écria la petite, grand-mère, emmène-moi. Oh! tu vas me quitter quand l'allumette sera éteinte: tu t'évanouiras comme le poêle si chaud, le superbe rôti d'oie, le splendide arbre de Noël. Reste, je te prie, ou emporte-moi.

Et l'enfant alluma une nouvelle allumette, et puis une autre, et enfin tout le paquet, pour voir la bonne grand-mère le plus longtemps possible. La grand-mère prit la petite dans ses bras et elle la porta bien haut, en un lieu où il n'y avait plus ni de froid, ni de faim, ni de chagrin: c'était devant le trône de Dieu.

Le lendemain matin, cependant, les passants trouvèrent dans l'encoignure le corps de la petite ; ses joues étaient rouges, elle semblait sourire ; elle était morte de froid, pendant la nuit qui avait apporté à tant d'autres des joies et des plaisirs. Elle tenait dans sa petite main, toute raidie, les restes brûlés d'un paquet d'allumettes.

- Quelle sottise ! dit un sans-coeur. Comment a-t-elle pu croire que cela la réchaufferait ? D'autres versèrent des larmes sur l'enfant; c'est qu'ils ne savaient pas toutes les belles choses qu'elle avait vues pendant la nuit du nouvel an, c'est qu'ils ignoraient que, si elle avait bien souffert, elle goûtait maintenant dans les bras de sa grand-mère la plus douce félicité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Mer 7 Déc - 20:53

Conte d'après Noël
Lorsque les bergers s'en furent allés et que la quiétude fut revenue, l'enfant de la crèche leva sa tête et regarda vers la porte entrebâillée. Un jeune garçon timide se tenait là... tremblant et apeuré.

- Approche, lui dit Jésus. Pourquoi as-tu si peur ?
- Je n'ose... je n'ai rien à te donner, répondit le garçon.
- J'aimerais tant que tu me fasses un cadeau, dit le nouveau-né.
Le petit étranger rougit de honte.

- Je n'ai vraiment rien... rien ne m'appartient ; si j'avais quelque chose, je te l'offrirais... regarde.
Et en fouillant dans les poches de son pantalon rapiécé, il retira une vieille lame de couteau rouillée qu'il avait trouvée.
- C'est tout ce que j'ai, si tu la veux, je te la donne.
- Non, rétorqua Jésus, garde-la. Je voudrais tout autre chose de toi. J'aimerais que tu me fasses trois cadeaux.
- Je veux bien, dit l'enfant, mais que puis-je pour toi ?

- Offre-moi le dernier de tes dessins.
Le garçon, tout embarrassé, rougit. Il s'approcha de la crèche et, pour empêcher Marie et Joseph de l'entendre, il chuchota dans l'oreille de l'enfant Jésus :
- Je ne peux pas... mon dessin est trop moche... personne ne veut le regarder !
- Justement, dit l'enfant dans la crèche, c'est pour cela que je le veux... Tu dois toujours m'offrir ce que les autres rejettent et ce qui ne leur plaît pas en toi.

Ensuite, poursuivit le nouveau-né, je voudrais que tu me donnes ton assiette.
- Mais je l'ai cassée ce matin ! bégaya le garçon.
- C'est pour cela que je la veux... Tu dois toujours m'offrir ce qui est brisé dans ta vie, je veux le recoller...

Et maintenant, insista Jésus, répète-moi la réponse que tu as donnée à tes parents quand ils t'ont demandé comment tu avais cassé ton assiette... Le visage du garçon s'assombrit, il baissa la tête honteusement et, tristement, il murmura :
- Je leur ai menti... J'ai dit que l'assiette m'avait glissé des mains par inadvertance ; mais ce n'était pas vrai... J'étais en colère et j'ai poussé furieusement mon assiette de la table, elle est tombée sur le carrelage et elle s'est brisée !
- C'est ce que je voulais t'entendre dire ! dit Jésus. Donne-moi toujours ce qu'il y a de méchant dans ta vie, tes mensonges, tes calomnies, tes lâchetés et tes cruautés. Je veux t'en décharger... Tu n'en as pas besoin... Je veux te rendre heureux et sache que je te pardonnerai toujours tes fautes.

Et en l'embrassant pour le remercier de ces trois cadeaux, Jésus ajouta :
- Maintenant que tu connais le chemin de mon Coeur, j'aimerais tant que tu viennes me voir tous les jours...

Anonyme
Revenir en haut Aller en bas
Admin muriel
Admin
Admin
avatar

Messages : 2986
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 56
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 2:57

c'est super magnifique tes conte cela fais chaud au coeur j'adore surtout en se moment nous avons besoin de rèves ! merci edith noel

_________________

http://dudieudelalumiere.chiens-de-france.com
une grande passion d'amour pour mes chiens
Revenir en haut Aller en bas
http://dudieudelalumiere.chiens-de-france.com
fanfan

avatar

Messages : 1935
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 56
Localisation : 13

MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 5:54

noel qu'elle belle hisoire qui font pleure mai je les adore c'est des beaux souveunir d'enfance

_________________
élevage au royaume d'ultra
mes chiens ma vie ma passion
http://auroyaumedultra.chiens-de-france.com

Revenir en haut Aller en bas
http://auroyaumedultra.chiens-de-france.com
Léna

avatar

Messages : 1351
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 50
Localisation : 34

MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 8:29

Belles histoires, merci pour le partage !
Revenir en haut Aller en bas
http://epagneulsnains34.centerblog.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 8:46

Ravie que cela vous plaise, je vois si je peux vous en trouver d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 9:13

Le sapin, roi des forêts

Il y a très longtemps... L'hiver était là, et il faisait très froid.

Dans la forêt tout enneigée, un petit oiseau était tout seul, triste. Il avait une aile brisée et sa famille l'avait abandonné pour s'envoler vers des pays sans hiver. Il voletait péniblement, d'un arbre à l'autre. Il neigeait fort et l'oiseau se réfugia dans les feuilles d'un énorme chêne. Hélas ! "Va-t-en, vilain, je t'interdis de venir manger mes glands !"

Les uns après les autres, tous les arbres, tous, le chassèrent. Complètement découragé, il se posa dans la neige, il allait sans doute mourir. Un dernier effort, il entrouvrit ses yeux, un sapin lui faisait signe : "Viens, je ne suis pas méchant, viens, n'aie pas peur. Installe-toi chez moi au chaud, mange mes graines tant que tu voudras." Le soir de Noël, le vent se leva, souffla de plus en plus fort. Tous les arbres perdirent leurs feuilles, tous, sauf le sapin qui avait accueilli le petit oiseau blessé. C'est depuis ce temps-là que le sapin est le seul à garder sa verdure tout l'hiver, le sapin, roi des forêts !

D'après Miss Sarah Cone Bryant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 9:17

Le Père Noël et les cadeaux

Noël approche, tout le monde est occupé dans l'atelier du Père Noël. Les petits lutins et le Père Noël ont beaucoup de travail. Il y a tant de lettres à lire et à classer, et tant de jouets à fabriquer ; tout doit être prêt et livré à temps pour Noël, personne n'a droit à l'erreur.

Quelle activité ! Il y a le coin poupée où les lutins fabriquent de jolies poupées, d'autres lutins confectionnent les habits et les accessoires des poupées. Il y a le coin voitures où des lutins créent de belles voitures de toutes les couleurs, il y en a des grandes, des petites, il y a même des engins de chantier, des camions et des motos. Il y a aussi le coin peluche où d'adorables animaux tous doux et au regard tendre, qui n'attendent qu'une chose c'est de partager de gros câlins avec des enfants, sont réalisés par de joyeux lutins un peu artistes. Il y a bien sur beaucoup d'autres coins dans l'atelier du père noël mais je ne pourrais pas tous les raconter tant il y a de jouets différents souhaités par les enfants.

Tout au fond de l'atelier, près de la maison des rennes, des lutins sont occupés à emballer tous les jouets et à écrire les noms et les adresses des enfants pour que le père noël les dépose au bon endroit. Imagine qu'une petite fille qui voulait un gros nounours tout blanc avec un nez rouge en forme de cœur se retrouve avec un camion de pompier, ça ne serait pas très sérieux, alors les lutins s'appliquent et font très attention de ne pas se tromper.

Ca y est c'est le grand jour. Nous sommes le 24 décembre au matin, les rennes sont partis faire un petit footing dans les bois pour échauffer leurs pattes et entretenir leur forme pour ce soir. Il faut dire que tous les enfants sages de la terre comptent un peu sur eux pour recevoir leurs cadeaux. Les rennes ont besoin d'être très en forme, ils faut livrer tous les jouets ce soir, tout doit être déposé sous les sapins pendant que les enfants dormiront et avant qu'ils ne se réveillent. Alors pas question d'avoir mal aux pattes ni la goutte au nez ; les rennes sont très prévoyants ils ont mis un bonnet et une écharpe pour ne pas attraper froid.

Pendant ce temps, les lutins et le père noël remplissent le traîneau avec tous les paquets colorés renfermant les jouets qu'ils ont confectionnés pour tous les enfants. Il faut faire vite car le soir approche et la route va être longue.

Ca y est, c'est l'heure de partir porter les cadeaux aux enfants. Les rennes et le père noël ont mangé un bon repas copieux pour prendre des forces. Tous les lutins se pressent autour du traîneau pour vérifier que tout est en ordre et pour dire au revoir au père noël et aux rennes. Tout est prêt, les rennes s'élancent d'un bon et le père noël fait un petit signe de la main aux joyeux petits lutins. La grande tournée des cadeaux a commencée. Tous les enfants auront de jolis paquets dans leurs chaussons demain quand ils se réveilleront car le père noël est maintenant en route avec ses valeureux rennes.

Pendant que le père noël distribue les cadeaux sous les sapins, les lutins sont retourné mettre un peu d'ordre dans l'atelier des jouets en attendant l'année prochaine. C'est alors qu'un lutin a une idée resplendissante. Tous les ans, le père noël distribue des tas et des tas de cadeaux à tous les enfants mais personne ne lui en offre à lui. Et les rennes non plus n'ont rien. Pourtant ils rendent beaucoup d'enfants heureux. Ils mériteraient bien une jolie surprise à leur tour.

Les petits lutins se mettent alors au travail pour préparer une surprise au père noël et aux rennes à leur retour. Les petits lutins se partagent le travail pour aller plus vite. Dehors, une équipe de lutins décorent un grand sapin devant la maison du père noël, le spectacle est grandiose. Des milliers de guirlandes et des boules multicolores illuminent le paysage. Les étoiles filantes ont promis aux lutins de faire un spectacle dans le ciel pour le père noël et les rennes à leur retour.

Dans l’atelier, une équipe de lutins confectionne un fauteuil très confortable pour que le père noël puisse s’y reposer en rentrant. Des autres lutins tricotent des chaussons moelleux pour les rennes pour le confort de leur pattes après une telle course. Une fois finis, le fauteuil et les chaussons sont vites emballés et mis sous le sapin dehors. Il a fallu un grand papier pour emballer le fauteuil. Une bonne odeur de chocolat chaud et de gâteux flotte dans l’air ; ce sont les lutins qui préparent un petit encas pour le retour du père noël et des rennes.

Il est minuit, vite les voilà enfin qui reviennent ! Tous les lutins sont sortis dehors avec des lampions pour les accueillir.Les étoiles filantes illuminent le cielet les décorations du sapin brillent dans la nuit. Le père noël et les rennes heureux et émerveillés par le spectacle ouvrent leurs cadeaux.



Ils remercient tous leurs amis les lutins pour cette bonne surprise, boivent un chocolat bien chaud, mangent des petits gâteaux et vont se reposer après cette longue et fatigante livraison de cadeaux de la nuit du réveillon. Le père noël s’endort bien vite bercé dans son fauteuil. Les rennes ferment leurs grands yeux et s’endorment bien vite à leur tour, les pattes bien au chaud dans leurs chaussons moelleux.

Voilà mon histoire est terminée, et n’oublie pas si tu veux faire plaisir au père noël et à ses rennes de leur prévoir un petit encas près du sapin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 9:21

Le messager du Père Noël

Il était une fois un petit village d'une poignée d'habitants, sculpté dans les hautes montagnes; ce village isolé du reste du monde, se cachait au beau milieu d'une forêt de sapins, et dominait fièrement la vallée: "Prince des sapins", ce chef-lieu était un de ces endroits oubliés que la nature préserve en secret. Le village était presque invisible tant il semblait petit, fragile et recroquevillé dans l'épaisse forêt.
Elle formait un arc de cercle autour de lui et lui servait de rempart, de bouclier. Une vraie protectrice. Seul le clocher de l'église pointait son nez avec orgueil au dessus de la masse verte. Les habitants ne sortaient presque jamais de leur village et se plaisaient à vivre ainsi, loin de l'agitation de la ville, avec leurs traditions et leurs cultures; les animaux et la forêt étaient leurs compagnons de toujours; la générosité de la nature comblait les habitants de ce village pittoresque.

Nous étions en décembre, et le village était tout blanc; il était recouvert d'un tapis de neige qui faisait le bonheur des enfants s'amusant dans les ruelles.
A l'approche de Noël, tous les habitants se préparaient à la fête du village et au réveillon de Noël. Dans ce village, replié sur lui-même, loin, très loin des grandes villes, les enfants n'avaient encore jamais vu de Père Noël: le Père Noël n'était resté qu'une légende, les enfants s'imaginaient qu'ils n'en verraient jamais. Personne en effet n'avait encore aperçu de Père Noël et pour cause, les chemins qui conduisaient au village étaient toujours impraticables, surtout l'hiver.

Les villageois avaient peu de moyens et se contentaient du minimum pour vivre: les enfants n'avaient jamais de cadeaux mais ils ne s'en plaignaient guère car ils s'amusaient toute l'année avec des jouets qu'ils avaient eux-mêmes confectionnés. A l'époque de Noël, ils adoraient qu'on leur raconte pendant des heures le soir avant de se coucher, la légende du Père Noël. Ils fermaient les yeux et voyaient des étoiles scintiller de toutes parts, et parmi elles, ils apercevaient ce Père Noël magique, leur apportant des multitudes de jouets et de cadeaux.
Ils étaient heureux ainsi ! Un jour pourtant, leur rêve allait devenir réalité! Alors que le soir de Noël approchait, le village était bien triste; le grand froid avait obligé tous les habitants à rester cloîtrés dans leurs maisons; la fête du village avait dû être annulée à cause de la tempête de neige qui avait soufflé pendant deux jours durant. Non loin de là, dans la forêt endormie, un homme marchait seul, lentement. Il semblait être très fatigué et perdu, il portait un lourd sac à dos qui devait l'épuiser.
Il pensait être vraiment perdu quand il déboucha, complètement par hasard et par bonheur, à l'entrée du village: le village loin de le rassurer, était sombre et glacial! Il pensa alors que personne ne devait habiter ici et qu'il s'était peut-être trompé de village en se perdant. Le facteur, Père Noël d'un soir, déposa soigneusement les cadeaux un à un, devant les pas de porte de chaque habitation. La venue du Père Noël, restera un mystère pour les enfants de ce village et ne fera qu'amplifier et rendre encore plus belle et vivante la légende du Père Noël!

Conte de Cyril Suquet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 10:38

Le premier conte du Père Noël, d'après Clément Clarke Moore
(publié pour la première fois dans le journal Sentinel, de New York, le 23 décembre 1823.)


C'était la nuit avant Noël, dans la maison tout était calme. Pas un bruit, pas un cri, pas même une souris!

Les chaussettes bien sages pendues à la cheminée attendaient le Père Noël. Allait-il arriver?

Les enfants blottis dans leur lit bien au chaud rêvaient de friandises, de bonbons, de gâteaux.

Maman sous son fichu, et moi sous mon bonnet et vous prêts à dormir toute une longue nuit d'hiver.

Dehors, tout à coup, il se fit un grand bruit!

Je sautais de mon lit, courais à la fenêtre, j'écartais les volets, j'ouvrais grand la croisée.

La lune sous la neige brillait comme en plein jour.

Alors, parut à mon regard émerveillé, un minuscule traîneau et huit tout petits rennes conduits par un bonhomme si vif et si léger qu'en un instant je sus que c'était le Père Noël!

Plus rapides que des aigles, ses coursiers galopaient, lui il les appelait, il sifflait, il criait:

"Allez Fougueux, allez Danseur, Fringant et puis Renarde, En avant Comète! Cupidon en avant, Tonnerre, Éclair, allons, allons Au-dessus des porches, par delà les murs! Allez! Allez plus vite encore!"

Comme des feuilles mortes poussées par le vent, passant les obstacles, traversant le ciel, les coursiers volaient au-dessus des toits, tirant le traîneau rempli de jouets

Et, en un clin d'oeil, j'entendis sur le toit le bruit de leurs sabots qui caracolaient. L'instant qui suivit le Père Noël d'un bond descendait par la cheminée.

Il portait une fourrure de la tête aux pieds, couverte de cendres et de suie, et, sur son dos, il avait une hotte pleine de jouets comme un colporteur avec ses paquets.

Ses yeux scintillaient de bonheur, ses joues étaient roses, son nez rouge cerise, on voyait son petit sourire à travers sa barbe blanche comme neige.

Un tuyau de pipe entre les dents, un voile de fumée autour de la tête, un large visage, un petit ventre tout rond qui remuait quand il riait; il était joufflu et rebondi comme un vieux lutin. Je n'ai pu m'empêcher de rire en le voyant et d'un simple clin d'oeil, d'un signe de la tête il me fit savoir que je ne rêvais pas: c'était lui!

Puis, sans dire un mot, il se mit à l'ouvrage et remplit les chaussettes. Il se retourna, se frotta le nez et d'un petit geste repartit par la cheminée.

Une fois les cadeaux déposés, il siffla son attelage, puis reprit son traîneau et les voilà tous repartis plus légers encore que des plumes


Et dans l'air j'entendis avant qu'ils disparaissent:

"Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit"

Revenir en haut Aller en bas
Admin muriel
Admin
Admin
avatar

Messages : 2986
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 56
Localisation : aquitaine

MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   Jeu 8 Déc - 13:39

c'est vraiment magnifique sa fais pétiller mon coeur que de belle histoire d'un conte de fée merveilleux merci edith pour c'est belle histoire !

_________________

http://dudieudelalumiere.chiens-de-france.com
une grande passion d'amour pour mes chiens
Revenir en haut Aller en bas
http://dudieudelalumiere.chiens-de-france.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les belles histoires de Noël !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les belles histoires de Noël !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeur d'amour - Epagneul japonais - nain continental- Shih Tzu :: Particuliers :: La magie de Noël-
Sauter vers: